robin-woodard
Accueil > Dossiers, alternatives, politiques et réflexions > Sociologiques > Travail, chômage, précarité > Travail, chômage, précarité

Travail, chômage, précarité

Articles de cette rubrique


Le manifeste contre le travail (Travail, chômage, précarité)

Ouvrage collectif, publié sous le nom de Krisis et écrit par Robert Kurz, Eric Lohoff et Norbert Trenkle.
jeudi 4 décembre 2008 par anik

Ce manifeste se présente comme le troisième manifeste, après le « Manifeste du parti communiste » où Marx affirmait la nécessité de sortir du capitalisme avec comme moteur la lutte de classes qui constitue l’histoire des sociétés et a été simplifiée par notre société moderne en deux classes ennemies, le rôle du prolétariat étant de s’ériger en classe dominante par une révolution et ensuite, de détruire les anciens rapports de production et, par là même, les antagonismes de classes, et donc, les classes et sa propre domination.



Dire la vérité sur la pauvreté (Travail, chômage, précarité)

De CADTM
mardi 7 octobre 2008 par anik

En 2000, les Etats membres de l’ONU se sont engagés à réaliser d’ici 2015 les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Tout indique que ces timides OMD ne seront pas atteints en 2015 car pour la majorité des êtres humains, la situation ne cesse de se dégrader.
Mais au-delà, il est urgent d’analyser cette notion de « pauvreté » car derrière les chiffres officiels souvent tendancieux, des vies humaines sont en jeu.



RMI : un contrôle peut en cacher un autre (Travail, chômage, précarité)

Collectif RTO
dimanche 21 septembre 2008 par Pierre

Début août, Monsieur Z. allocataire du RMI trouve dans sa boîte aux lettres une notification de « premier avis de passage » datée de la veille l’informant qu’une contrôleuse assermentée passera à son domicile le surlendemain.



Manifeste du sabotage en entreprises (Travail, chômage, précarité)

lundi 15 septembre 2008 par anik

Cette brochure a été réalisée dans le seul but d’en finir avec le travail obligatoire, et avec le capitalisme de manière plus générale...



Rendre la honte encore plus honteuse ! (Travail, chômage, précarité)

Par Jean Zin
samedi 30 août 2008

Le moment est venu de reprendre l’offensive idéologique après toutes ces années d’hiver. Partout se lèvent des émeutes de la faim et des luttes sociales en réponse à la reprise de l’inflation qui est le signe de l’échec des marchés, incapables d’assurer notre simple survie et provoquant des désastres écologiques aussi bien qu’humanitaires. Comment rester sans rien faire ? Le caractère collectif, macroéconomique, de l’inflation en fait à l’évidence un problème collectif, politique, justifiant la mobilisation des foules et de tous ceux qui n’acceptent pas d’être les victimes consentantes d’un système qui les condamne. C’est du moins l’occasion de célébrer le retour de la solidarité, des mobilisations collectives, et la fin de la culpabilisation individuelle voulant nous faire croire que nous serions responsables chacun personnellement du sort qui nous est fait et que tout ce que nous avons subi, nous l’avons bien voulu et mérité même, tout comme la richesse des riches serait entièrement méritée !



Réflexions sur le travail (Travail, chômage, précarité)

par Emile Pouget, Non Fides, R.T.O., S.I.P.N.
dimanche 27 juillet 2008

Travailler, pour quoi faire ?

A celui qui vous dira qu’il s’est enrichi par le travail, demandez : « De qui ? »

Le travail, c’est la santé (des patrons).
L’aliénation par le travail, c’est le sentiment du travailleur de ne pas se reconnaître dans ce qu’il produit. De plus, le travail produit plus de valeur que le travailleur n’en retire en échange. En effet, Le commis de cuisine d’un quatre étoiles qui cuisine des plats qu’il n’aura jamais les moyens de se payer, l’ouvrier du bâtiment qui construit des villas qu’il ne pourra jamais habiter ou le travailleur à la chaîne qui assemble des pièces de voitures qu’il ne pourra jamais conduire sont tous des exemples vivants de l’aliénation par le travail, véritable cause du mal-être généralisé de notre société malade et obstacle à notre volonté d’émancipation. Et pourtant nos sociétés occidentales ne sont pas les plus mal loties.



Les Diggers de San Francisco / Californie (1965 1968) (Travail, chômage, précarité)

samedi 26 juillet 2008

A la fin des années 1960 est apparu un phénomène à la fois connu de tous et profondément méconnu dans sa réalité.
Le mouvement Hippie a fait couler beaucoup d’encre, et rarement encre aura coulé aussi stupidement.
(...)

C’est parti d’une troupe de théâtre fort connue en ce temps-là, la San Francisco Mime Troupe, dirigée par RG Davies. Elle était sise dans le fameux quartier Haight-Ashbury, qui a donné son nom au mouvement hippie (Haight-Ashbury Independant Property - H.I.P. : décontracté dans le coup ; des tas d’autres sens). Au sein de la troupe, quelques individualités, dont la plus marquante est Kenny Wisdom (1944-1978), plus connu sous son nom d’écrivain, Emmett Grogan.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 742870

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Sociologiques  Suivre la vie du site Travail, chômage, précarité   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License