robin-woodard
Accueil > Dossiers, alternatives, politiques et réflexions > Histoire > Histoire contemporaine > Histoire contemporaine

Histoire contemporaine

Cette rubrique présente des ouvrages ayant trait à l’histoire contemporaine, selon la définition des historiens français, c’est-à-dire de la Révolution française à nos jours. La définition "universaliste" ne concerne que les soixante-quinze années précédent le moment présent.

Articles de cette rubrique


Un réseau de renseignement antinazi au service de la République espagnole (1936-1939) (Histoire contemporaine)

par Jean-François Berdah
dimanche 26 avril 2009 par Pierre

Face à l’abandon dont elle était victime de la part des grandes démocraties, la République espagnole s’adressa à la “république-sœur” qu’était alors la Tchécoslovaquie dans le but d’obtenir les armes nécessaires à sa défense. Ce que l’on sait moins, c’est qu’elle était aussi désireuse de démontrer la réalité de l’agression italo-allemande aux yeux de l’opinion internationale. C’est dans ce but que la Légation espagnole, dirigée par Luis Jiménez de Asúa, entra en relation avec le réseau d’information antinazi Neu Beginnen installé à Prague afin de monter, grâce à son aide un service de renseignement républicain très actif. Ce dernier fournira des centaines de rapports détaillés sur l’intervention nazie jusqu’à la fin de l’année 1938



La Résistance française face à l’hypothèque Vichy (Histoire contemporaine)

par Denis Peschanski & Laurent Douzou
dimanche 8 mars 2009 par Pierre

Au début des années 1990, D. Peschanski propose d’appeler "vichysto-résistants" ces hommes et ces femmes qui ont été d’authentiques résistants tout en défendant les valeurs de l’Etat français, celles de la Révolution nationale. Avec Laurent Douzou, il revient ici sur un phénomène dont on ne mesurait pas l’ampleur jusque-là. Ils montrent ses composantes institutionnelles et idéologiques, mais concluent que sans être un obstacle absolu Vichy représenta à l’évidence une hypothèque, dans la mesure où l’association entre Révolution nationale et collaboration était au fondement de l’Etat français.



L’internement des femmes dans la France des années noires (Histoire contemporaine)

par Denis Peschanski
dimanche 1er mars 2009 par Pierre

L’internement administratif a été un phénomène massif en France entre 1939 et 1946. Instrument de systèmes démocratiques avant la défaite et après la Libération, mais également de l’Etat français (Vichy) et des autorités allemandes d’occupation, il a touché quelque 600 000 personnes. Il s’agit de s’interroger sur la place des femmes dans ce système internemental. Par comparaison avec la situation des prisons en France en temps de paix, on constatera que jamais les femmes ne subirent aussi massivement une politique de contrôle ou d’exclusion que dans la France des années noires.



Eric Hobsbawm - "L’histoire depuis 1945" (Histoire contemporaine)

samedi 13 septembre 2008 par Pierre

Une conférence d’Eric Hobsbawm à l’Université de tous les savoirs sur "L’histoire depuis 1945".

Impossible de comprendre l’histoire depuis 1945, et surtout la guerre froide qui domine la politique mondiale, sans tenir compte de la crise profonde qui, entre 1914 et 1945, avait bouleversé les structures de l’Europe du XIXe siècle (mais aussi le capitalisme global), et qui se prolonge après 1945 par la désintégration de ses empires. Dans la guerre froide il ne s’agit plus de survie des systèmes politiques et économiques en crise, mais d’un affrontement global de deux superpuissances militaires et idéologiques, bientôt stabilisé, sauf dans le Tiers Monde où il n’y a pas d’enthousiasme pour le capitalisme à l’occidentale, trop lié aux impérialistes. Au contraire, la guerre froide rend de plus en plus visible la fragilité des bases des systèmes socialistes, dont la majorité, privée de l’affrontement, s’effondre. Au demeurant le Monde depuis 1945 se transforme par une révolution mondiale (globalisée), économique, sociale et finalement culturelle, de loin plus puissante que celle rêvée ou redoutée par les combattants des guerres de religions laïques du XXe siècle : celle portée par le rythme accru, explosif, de la croissance productive, qui commence à se dessiner dans les années 1950 et qui continue.



Mona Chollet - Rêves de droite 3/3 (Histoire contemporaine)

lundi 25 août 2008 par Pierre

Interview de la journaliste Mona Chollet à propos des on livre "Rêves de droite - Défaire l’imaginaire sarkozyste". Cette troisième partie s’intitule "Repenser un imaginaire de gauche...". 3’40’’



Mona Chollet - Rêves de droite 2/3 (Histoire contemporaine)

dimanche 24 août 2008 par Pierre

Interview de la journaliste Mona Chollet à propos de son livre "Rêves de droite - Défaire l’imaginaire sarkozyste". Cette seconde partie s’intitule "Belles histoires ou belle politique ?". 2’54’’



Mona Chollet - Rêves de droite 1/3 (Histoire contemporaine)

samedi 23 août 2008 par Pierre

Interview de la journaliste Mona Chollet à propos des on livre "Rêves de droite - Défaire l’imaginaire sarkozyste". Cette première partie s’intitule "En quoi Sarkozy est-il un président post-culturel nouvaux ?". 3’10’’



Les fantômes du roi Léopold (Histoire contemporaine)

vendredi 25 juillet 2008 par Pierre

Selon Adam Hochshild, le roi Léopold II de Belgique prend sa place avec les grands tyrans Staline, Hitler et Pol Pot, ayant réduit la population de l’État indépendant du Congo de vingt millions d’habitants à dix millions en quarante ans. La motivation de Léopold, à en croire Hochschild, n’était qu’un désir pour l’argent qu’il pouvait gagner de l’exploitation des ressources du Congo.

Sous la forte pression des Britanniques Léopold céda en 1909 son domaine à la nation belge.

Après que l’État indépendant du Congo eût cessé d’exister, le Congo étant cédé comme colonie à l’État Belge, l’oppression du Congo aurait perduré. Hochschild nous dit que 80 pour cent de l’uranium dans les bombes atomiques lancées sur Hiroshima et Nagasaki fut extrait dans le Congo par des travaux forcés.



Georges et Louise (Histoire contemporaine)

vendredi 25 juillet 2008 par Pierre

Louise, c’est Louise Michel, devenue directrice d’une école pour les pauvres sur la Butte-Montmartre, militante anarchiste déportée en Nouvelle-Calédonie après la Commune.

Georges, c’est Georges Clemenceau : le tribun de la gauche radicale, défenseur de Dreyfus, ministre à poigne, qui justifiera plus tard les surnoms de " Père la Victoire " et de " Premier Flic de France ". Entre eux, une amitié, une affection, une admiration réciproques qui les lieront pendant toute leur vie, alors même que leurs chemins n’ont cessé de diverger.

Deux personnalités hors du commun, avec pour toile de fond les luttes sociales, l’anarchisme, l’histoire politique tourmentée de la IIIe République



Un si bel espoir (Histoire contemporaine)

vendredi 25 juillet 2008 par Pierre

En 1848, Hector et Ambroise ont enivré leur jeunesse des espoirs de Paris soulevé. Mais la République a vite cédé la place à l’Empire et, sous le règne de Napoléon III, c’est l’argent qui va mener le bal, cependant que le mouvement populaire bâillonné gronde dans ses liens.
Hector, fils d’ouvrier devenu architecte, ne renoncera pas à ses idéaux. Devenu disciple de Proudhon, ami de Gustave Courbet, il continue de lutter pour une société nouvelle, dessinant fébrilement la ville idéale, cependant qu’Haussmann bouleverse Paris, et que son ami Ambroise se laisse attirer par les sirènes de la soumission et de la réussite sociale.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 621248

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Histoire  Suivre la vie du site Histoire contemporaine   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License