robin-woodard
Accueil > Monde > Amériques > Amérique Latine > Amérique Latine

Amérique Latine

Articles de cette rubrique


A la « Catho », hommage au cardinal putschiste de Tegucigalpa et à l’ancien directeur général du FMI (Honduras)

par Bernard Cassen
samedi 24 octobre 2009 par Pierre

On aurait aimé que ce soit un canular, mais c’est une information vérifiée : le 24 novembre prochain aura lieu à Paris une cérémonie dont le casting est proprement ahurissant au regard de l’actualité française et internationale.

Ce jour-là, le cardinal archevêque de Tegucigalpa, Oscar Rodriguez Maradiaga, et l’ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Michel Camdessus, recevront les insignes de docteur honoris causa de l’Institut catholique de Paris. Et leur panégyrique (Laudatio) sera prononcé respectivement par Monseigneur Hippolyte Simon, archevêque de Clermont, et Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne (BCE).



Bain de sang dans l’Amazonie péruvienne ! (Pérou)

mardi 9 juin 2009 par anik

Vendredi 5 juin au matin (midi heure européenne), la police péruvienne s’est déchaînée contre les populations indigènes de la province Amazonas qui bloquaient une route en appui à leurs demandes. Le bilan des extrêmement lourd, plusieurs morts, peut-être des dizaines, des dizaines de blessés, peut-être des centaines.

Les informations sont encore assez confuses, la zone est bouclée par la police. Les affrontements se poursuivent



La maîtrise du territoire chilien au XIXème siècle : de la définition des frontières à la domination des hommes (Chili)

par Nathalie Jammet
dimanche 7 juin 2009 par Pierre

Au Chili, l’indépendance politique souleva de nouveaux enjeux en terme de définition et d’aménagement du territoire. Dans un premier temps difficile à définir, par manque de connaissances ou de reconnaissances des frontières, le territoire chilien a fait l’objet dans la deuxième moitié du XIX ème siècle d’une politique officielle d’aménagement du territoire. Les premières initiatives - pour la création d’un réseau ferré, de compagnies de vapeurs, pour l’installation des lignes télégraphiques - sont dues à des initiatives privées et aux efforts de deux Américains, W. Wheelwright et E. Meiggs. Néanmoins, l’Etat cautionna vivement ces projets en prêtant des garanties et peu de temps après participa directement à tous ces progrès, reflets de la modernité. Les politiques publiques avaient pour objectif l’intégration des provinces suspectes, l’Araucanie et les provinces de l’Extrême Nord, par la présence de nombreux fonctionnaires, l’établissement de bases militaires et par le développement de transports publics répondant à des objectifs stratégiques évidents. Le but de ces efforts était naturellement la chilénisation de l’ensemble de territoire national.



Brésil : Soumis à l’agronégoce, l’INCRA favorise le déboisement (Brésil)

vendredi 27 mars 2009 par Pierre

Il y a quelques jours, une liste des plus grands « déforestateurs » de l’Amazonie, établie par le Ministère de l’Environnement, a été publiée. Elle provoque une polémique autour du fait qu’elle désigne des campements [assentamentos] érigés par l’INCRA (l’Institut National de Colonisation et de Réforme Agraire) comme faisant partie des plus grands dévastateurs de l’environnement. Le Correio da Cidadania s’est entretenu avec le géographe et professeur retraité de l’Université de São Paulo (USP), Ariovaldo Umbelino. Celui-ci n’a pas seulement mis en cause le critère utilisé par le Ministère, mais a également désigné de telles données comme étant la preuve d’une politique délibérément erronée d’installation de travailleurs ruraux dans des campements.

Pour le professeur, l’INCRA essaie de promouvoir un processus de réforme agraire lié pieds et poings aux intérêts de l’agronégoce, en mettant la réforme en place sur des terres qui intéressent les grands producteurs. Selon Umbelino, il ne sera pas possible de freiner la déforestation de l’Amazonie aussi longtemps que les instances étatiques ne prendront pas définitivement possession de toutes les espaces publics de la région. Ces surfaces sont constamment brûlées et déboisées par l’agronégoce, sans qu’ensuite quiconque ne se responsabilise pour leur destruction, parce qu’effectivement ces terres ne sont pas propriété de ceux qui profitent d’elles.



Submetido pelo agronegócio, INCRA favorece o desmatamento (Brésil)

por Valéria Nader e Gabriel Brito
vendredi 27 mars 2009 par Pierre

Para o professor Ariovaldo Umbelino, o INCRA promove um processo de reforma agrária atrelado aos interesses do agronegócio, implantando-o, ou deixando de fazê-lo, em áreas que interessam aos grandes produtores



Brésil : 8.800 licenciements par jour (Brésil)

samedi 21 mars 2009 par Pierre

Même le Carnaval et ses jours d’allégresse et de folie à travers tout le pays ne parviennent à occulter le drame du chômage qui continue d’avancer à un rythme affolant. Selon des données du Ministère du Travail, pour le mois de janvier 2009, ce sont 101.748 postes de travail fixe qui ont été supprimés. Faisons le compte : cela donne une moyenne de 3.282 licenciements par jour.

Selon un reportage de la Folha de São Paulo, ce sont 800.000 emplois fixes qui ont été supprimés dans notre pays depuis le mois de novembre 2008. Mais ce chiffre paraît presque modeste au regard des 8.800 postes de travail supprimés en moyenne chaque jour depuis le mois de février 2008. Sans parler des 4.200 licenciements annoncés à la veille du Carnaval par l’entreprise aéronautique Embraer [parmi les plus importants producteurs à l’échelle mondiale d’avions petit et moyen courrier]. Et nous ne parlons que des emplois formels, des contrats à durée indéterminée. Les chiffres et les données concernant les conséquences de la crise économique sur les secteurs plus précarisés et subissant le sous-emploi de la classe ouvrière ne sont pas encore publiés.



La politique de Cristina Kirchner : une réponse populiste à la crise financière mondiale ? (Argentine)

par Pierre Boisson
mercredi 18 mars 2009 par Pierre

L’Argentine est un des pays latino-américains les plus menacés par la crise financière qui touche actuellement l’ensemble des économies mondiales. Face à cette nouvelle crise que doit affronter l’Argentine, la présidente Cristina Fernandez de Kirchner a annoncé le 25 octobre 2008 une réforme du système de retraite et le retour à un modèle par répartition, quelques jours avant de lancer un « Megaplan » de travaux publics. Ces mesures hétérodoxes, prises dans un contexte de crise, et qui se posent comme une réaction face un ordre néolibéral déliquescent, font ressurgir la peur d’un nouveau gouvernement populiste en Argentine. La chronique en pièce jointe a pour but d’étudier la dimension populiste de la réponse à la crise financière proposée par Cristina Fernandez de Kirchner en s’appuyant sur les principales théories développées sur le populisme.



Réalités et défis du syndicalisme au Venezuela (Venezuela)

vendredi 13 mars 2009 par Pierre

Stalin Pérez Borges est coordinateur national de l’Union Nationale des Travailleurs (UNT), la centrale syndicale bolivarienne par excellence. L’UNT rassemble en son sein divers courants et Stalin Pérez Borges fait partie d’un des plus récents d’entre eux : Marea Socialista.



Coca - Cocaïne (Amérique Latine )

vendredi 13 mars 2009 par Pierre

L’article attaché a pour objectif de mettre en évidence un paradoxe. D’un côté, la cocaïne tue près de 30.000 personnes aux Etats Unis. Ceux-ci pensent avoir trouvé la solution en adoptant une tactique ferme d’éradication des plantations de coca en terre étrangère. D’autre part, des paysans bolivien continuent à se battre pour préserver la culture de cette plante qui fait partie de leur patrimoine culturel et constitue leur gagne-pain. La répression qui est menée et surtout l’absence d’alternatives offertes aux paysans boliviens porte les germes d’une situation qui pourrait devenir difficilement maîtrisable.



Equateur : Correa affirme qu’un coup d’Etat contre lui se prépare (Equateur)

lundi 23 février 2009 par anik

Le président équatorien Rafael Correa a accusé samedi ses adversaires politiques d’avoir un plan pour l’accuser d’implication dans le trafic de drogue et favoriser un coup d’Etat avant les élections générales du 26 avril, lors desquelles il veut obtenir un nouveau mandat.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 728214

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Amériques  Suivre la vie du site Amérique Latine   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License