robin-woodard
Accueil > Monde > Amériques > Amérique Latine > Amérique Latine

Amérique Latine

Articles de cette rubrique


L’homme le plus seul de la planète (Brésil)

par Monte Reel
mercredi 1er septembre 2010 par Pierre

Au Brésil, le gouvernement fédéral a décidé de révolutionner ses méthodes pour préserver les tribus autochtones de l’appétit territorial des colons, en testant une nouvelle approche sur un Indien qui vit isolé au milieu de la jungle : l’élevage et l’exploitation forestière se rapprochant dangereusement du lieu d’habitation de ce dernier représentant d’une tribu apparemment décimée, une zone de 50km² qui entoure sa hutte a été déclarée "propriété privée".
Au lieu de tenter d’établir le contact et de le "civiliser", comme cela se pratique couramment avec d’autres tribus d’Amazonie n’ayant jamais eu de rapport avec le monde extérieur, ils officialisent et garantissent son isolement. Considérant la protection de cet homme comme une question de droit humain, et non d’économie, ils tentent ainsi de répondre à la question de savoir si la pérennité des tribus traditionnels d’Amazonie peut être vraiment compatible avec la politique de profit des exploitants.



À propos du modèle néolibéral équatorien (Equateur)

par Roger Burbach
mercredi 4 août 2010 par Pierre

Alors qu’il entame sa quatrième année à la tête de l’Etat équatorien, Rafael Correa fait aujourd’hui face à un défi majeur de la part de certains des acteurs sociaux qui l’ont propulsé au pouvoir, sur fond d’exploitation des ressources naturelles.



La bureaucratie et les forces contre-révolutionnaires (Cuba)

par Guillermo Almeyra
mercredi 4 août 2010 par Pierre

Les médias ne négligent pas les informations sur la libération de prisonniers politiques par le régime en place à Cuba. Guillermo Almeyra, en tant que militant marxiste latino-américain, habitant le Mexique, produit une analyse synthétique des lignes de force de la situation cubaine. Il replace la situation présente à Cuba dans une dynamique historique. L’hebdomadaire Der Spiegel du 21 juillet 2010 s’entretenait avec Mariela Castro, fille du président Raul Castro – frère de Fidel. Mariela Castro avait l’honnêteté de reconnaître : « Cuba est un pays pauvre. La majorité des Cubains qui quittent l’île le font s’ils peuvent trouver des conditions meilleures ailleurs. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de changements. Nous devons offrir des primes [des incitations] afin de maintenir les personnes ici. Nous devons créer un ensemble de mesures plus attractives pour la jeunesse, afin que cela fasse sens au plan économique pour eux de rester. Nous avons besoin de croissance et d’une meilleure qualité de vie pour chacun. » Une déclaration que les inconditionnels pro-régime n’oseraient faire dans les pays occidentaux. Toutefois, Mariela Castro ne cherche pas – du moins dans un tel entretien – les racines profondes de la situation présente à Cuba, qui ne peuvent être réduites à l’ensemble des mesures de rétorsion prises par les États-Unis et leurs alliés. Guillermo Almeyra trace des pistes de réflexion qu’il s’agit d’approfondir.



Haïti, le néolibéralisme et les Etats-Unis (Haïti)

par Kali Akuno
jeudi 15 juillet 2010 par Pierre

Critique à l’égard du rôle des États-Unis et de leur présence continue à Haïti dans le sillage du tremblement de terre qui a secoué le pays, Kali Akuno met en évidence les dangers que représente le terme prétendument neutre d’« intervention humanitaire » et en appelle à la solidarité avec le peuple haïtien face à la « militarisation de l’aide humanitaire et de l’effort de reconstruction ». Son analyse fait ressortir le fait que l’aide humanitaire est transformée « en une arme de contrôle social et politique », avec un contrôle sur qui reçoit quoi, quand et où. Les possibilités de mobilisation et de contestation des mouvements sociaux sont ainsi contrôlés.



Dans l’ombre du pouvoir impérial des États-Unis : variations des registres de l’anti-américanisme en Amérique latine (Amérique Latine )

par David Garibay
dimanche 11 juillet 2010 par Pierre

Histoire de l’émergence de l’anti-américanisme dans les pays d’Amérique latine et de l’évolution de ses formes d’expression.



Des paysans haïtiens prêts à brûler des semences hybrides de Monsanto (Haïti)

par Beverly Bell
mercredi 7 juillet 2010 par Pierre

« Un nouveau tremblement de terre » : c’est comme cela que Chavannes Jean-Baptiste, agriculteur et leader du Mouvement Paysan Papaye (Mouvman Peyizan Papay- MPP), a accueilli la nouvelle selon laquelle Monsanto va donner 60 000 sacs (soit 475 tonnes) de semences hybrides de maïs et de légumes dont certaines sont traitées avec des pesticides fortement toxiques. Le MPP s’est engagé à brûler les semences de Monsanto et a appelé à une marche de protestation contre la présence des multinationales à Haïti le 4 juin 2010, pour la journée mondiale de l’environnement.



Les contradictions du développement en contexte de l’Amazonie forestière : le cas du Projet Jarí sous la gestion du groupe ORSA (Brésil)

jeudi 1er juillet 2010 par Pierre

La région du Jarí, à l’extrême nord de l’Amazonie brésilienne, est aujourd’hui le théâtre d’une fusion entre deux mondes, l’archaïque et le moderne.



La Bolivie d’Evo : démocratique, indianiste et socialiste ? (Bolivie)

par François Polet
mercredi 9 juin 2010 par Pierre

Une double caractéristique confère à l’entreprise de transformation sociale par la voie démocratique en cours en Bolivie une portée symbolique et refondatrice hors du commun : sa volonté d’en finir avec le « colonialisme interne » par le biais d’un « gouvernement des mouvements sociaux ». A l’usage toutefois, la tentative se révèle ardue, en proie tant à des menaces extérieures qu’à ses propres faiblesses.



Haïti : Monsanto et le "Projet Winner" (Haïti)

par Thalles Gomes
mardi 25 mai 2010 par anik

Les médias ne parlant plus d’Haïti on se dit que tout s’est bien fini, que la solidarité internationale a permis de faire sortir le petit pays de la crise qu’il a subit en janvier dernier.

Et bien non, en fait tout commence, même si le pays tente de se réorganiser et que la vie reprend doucement son cours Haïti n’en a absolument pas fini avec les crises. Tout au contraire, comme annoncé précédemment les vautours multinationales se sont jetés dessus avec l’avidité des investisseurs découvrant de nouveaux marchés.

L’article de Thalles Gomes traite ici spécifiquement de l’action de Monsanto soutenue par l’USAID, UPS et la Kuehne+Nage qui au sein du Projet Winner (tout un programme) sont entrain de vassaliser entièrement l’agriculture haïtienne à leurs produits.

Moins visible, mais qui causera au final beaucoup plus de dégâts et fort possiblement des dégâts irréversibles cette invasion économique d’Haïti est la digne héritière des agressions coloniales opérées depuis près de 206 ans par les États-unis et la France contre Haïti.



Mouvements sociaux sur Internet : le Mouvement des Sans Terre et l’Armée Zapatiste (Amérique Latine )

par Neblina Orrico
vendredi 30 avril 2010 par Pierre

Les mouvements sociaux du XXIe siècle ont consolidé leur identité et affiné leurs discours pour conquérir l’opinion publique. Dans ce processus, l’usage d’Internet comme instrument stratégique pour la communication et l’organisation de la lutte a été fondamental.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 727081

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Amériques  Suivre la vie du site Amérique Latine   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License