robin-woodard
Accueil > Dossiers, alternatives, politiques et réflexions > Politiques, philosophiques et syndicales > Politiques, philosophiques et syndicales

Politiques, philosophiques et syndicales

Articles de cette rubrique


La non-violence politique (Non violence)

Par Jean-Paul Alanso
samedi 13 décembre 2008 par anik
Tous tremblent devant le bâton
Tous craignent la mort
Que l’on s’identifie avec autrui
Ressentant ce qu’il ressent
Et l’on ne tuera pas
L’on n’incitera pas à tuer

Verset 129 du Dhamapada bouddhiste



La pensée du jour -25- (Guy Debord)

De Guy Debord
vendredi 12 décembre 2008 par anik

25

La séparation est l’alpha et l’oméga du spectacle. L’institutionnalisation de la division sociale du travail, la formation des classes avaient construit une première contemplation sacrée, l’ordre mythique dont tout pouvoir s’enveloppe dès l’origine. Le sacré a justifié l’ordonnance cosmique et ontologique qui correspondait aux intérêts des maîtres, il a expliqué et embelli ce que la société ne pouvait pas faire. Tout pouvoir séparé a donc été spectaculaire, mais l’adhésion de tous à une telle image immobile ne signifiait que la reconnaissance commune d’un prolongement imaginaire pour la pauvreté de l’activité sociale réelle, encore largement ressentie comme une condition unitaire. Le spectacle moderne exprime au contraire ce que la société peut faire, mais dans cette expression le permis s’oppose absolument au possible. Le spectacle est la conservation de l’inconscience dans le changement pratique des conditions d’existence. Il est son propre produit, et c’est lui-même qui a posé ses règles : c’est un pseudo sacré. Il montre ce qu’il est : la puissance séparée se développant en elle-même, dans la croissance de la productivité au moyen du raffinement incessant de la division du travail en parcellarisation de gestes, alors dominés par le mouvement indépendant des machines ; et travaillant pour un marché toujours plus étendu. Toute communauté et tout sens critique se sont dissous au long de ce mouvement, dans le quel les forces qui ont pu grandir en se séparant ne se sont pas encore retrouvées.



Comprendre les crises à répétition (Politiques, philosophiques et syndicales)

vendredi 12 décembre 2008 par anik

Pas de meilleur manuel que cette nouvelle livraison de Manière de voir pour comprendre la crise actuelle, celles du passé et, ce qu’aux dieux ne plaise, celles de l’avenir.



L’insurrection qui vient (Politiques, philosophiques et syndicales)

Le comité invisible
mardi 9 décembre 2008 par anik

Parce qu’il n’est jamais bon de ne pas savoir de quoi l’on parle, voici donc le texte de l’insurrection qui vient.



De l’ultra-gauche (Politiques, philosophiques et syndicales)

De Bernard Langlois -bloc note de Politis-
dimanche 30 novembre 2008 par anik

« – Dis-moi, p’pa, c’est quoi l’ultra-gauche ? – Demande donc à ta mère ! – Mam, l’ultra-gauche, c’est quoi, dis ? – Des gens dangereux, petit électeur, des terroristes qu’il convient de mettre hors d’état de nuire avant de les laisser devenir vraiment nuisibles



Les Origines du totalitarisme (Politiques, philosophiques et syndicales)

De Hannah Arendt
vendredi 21 novembre 2008 par anik

The Origins of Totalitarianism, en français Les Origines du totalitarisme, est un ouvrage d’Hannah Arendt dont la première édition fut publiée en 1951.



Définitions : ultra-gauche, anarchisme, autonomie tiqun et comité invisible (Politiques, philosophiques et syndicales)

vendredi 21 novembre 2008 par anik
ultra-gauche radicale Le terme ULTRA-GAUCHE est apparu au milieu des années 1920 pour désigner un courant politique d’inspiration marxiste (assez proche de l’anarchisme) opposé à la sociale-démocratie et au bolchevisme. Il prend sa naissance au sein du mouvement ouvrier révolutionnaire allemand (et (...)


Nouvelle brochure du Réseau Tensions Sociales (Non violence)

Par Yvette BAILLY
vendredi 21 novembre 2008 par anik

Ce travail d’analyse et de proposition est le fruit de l’engagement de terrain des personnes du MAN membre du réseau Tensions Sociales qui mènent localement des actions de prévention de la violence et de formation à la gestion des conflits.



La pensée du jour -24- (Guy Debord)

De Guy Debord
jeudi 20 novembre 2008 par anik

24

Le spectacle est le discourt ininterrompu que l’ordre présent tient sur lui-même, son monologue élogieux. C’est l’auto-portrait du pouvoir à l’époque de sa gestion totalitaire des conditions d’existence. L’apparence fétichiste de pure objectivité dans les relations spectaculaires cache leur caractère de relation entre hommes et entre classes : une seconde nature paraît dominer notre environnement de ses lois fatales. Mais le spectacle n’est pas ce produit nécessaire du développement technique regardé comme développement naturel. La société du spectacle est au contraire la forme qui choisit son propre contenu technique. Si le spectacle, pris sous l’aspect restreint des « moyens de communication de masse », qui sont sa manifestation superficielle la plus écrasante, peut paraître envahir la société comme une simple instrumentation, celle-ci n’est en fait rien de neutre, mais l’instrumentation même qui convient à son auto-mouvement total. Si es besoins sociaux de l’époque où se développent de telles techniques ne peuvent trouver de satisfaction que par leur médiation, si l’administration de cette société et tout contact entre les hommes ne peuvent plus s’exercer que par l’intermédiaire de cette puissance de communication instantanée, c’est parce que cette « communication » est essentiellement unilatérale ; de sorte que sa concentration revient à accumuler dans les mains de l’administration du système existant les moyens qui lui permettent de poursuivre cette administration déterminée. La scission généralisée du spectacle est inséparable est inséparable de l’Etat moderne, c’est-à-dire de la forme générale de la scission dans la société, produit de la division du travail social et organe de la domination de classe.



En conscience, je refuse d’obéir ! (Non violence)

Par Alain Refalo
jeudi 20 novembre 2008 par anik

Lettre d’un instituteur de Colomiers (31) à son inspecteur.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 720439

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Politiques, philosophiques et syndicales   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License