robin-woodard

En pleine crise agricole, le gouvernement oblige les éleveurs à verser une subvention de 98 M€ aux laboratoires pharmaceutiques !

Collectifs FCO contre l’obligation de vacciner
dimanche 10 janvier 2010 par anik

Le nouveau Ministre de l’Agriculture Bruno LE MAIRE vient d’annoncer, lors de son discours au Sommet de l’Elevage le 7 octobre dernier, que la vaccination contre la FCO serait, comme en 2009 obligatoire en 2010, et entièrement prise en charge par l’Etat, que ce soit l’achat des vaccins ou le paiement de l’acte vétérinaire, soit 98 millions d’euros.

Signez la pétition

Rappelons que cette annonce a été faite alors que 500 éleveurs, ou producteurs de toutes filières, en colère, déménageaient son bureau et lui barraient l’entrée de cette manifestation, pour protester contre des cours de marché qui ne leur permettent pas de vivre. Ils n’ont jamais demandé une reconduite de la campagne de vaccination FCO.
De qui se moque le Ministre, en prétendant encore éradiquer la maladie ?

Le ministre prétend que la vaccination opérée en 2009 a permis de faire chuter le nombre de foyers de 32 000 en 2008 à 67 cette année, alors que la campagne de vaccination reste à évaluer selon l’AFSSA. L’Agence se dit ussi incapable de déterminer les rôles respectifs de celle-ci et de l’immunité naturelle dans la protection acquise par les troupeaux… de qui se moque donc le Ministre ?

Tous les éléments scientifiques disponibles permettent pourtant à chacun de contester entièrement la politique d’éradication ! Faut-il rappeler à Mr. Lemaire qu’il existe 24 sérotypes différents et qu’aucun des pays où elle est apparue n’a pu l’éradiquer. L’impact clinique limité et maîtrisable de la FCO démontre d’ailleurs l’inutilité de cette politique. Par contre, l’immunité naturelle acquise par des troupeaux non-vaccinés a démontré son efficacité, ce que l’AFSSA confirme aussi. Qu’importe ! le Ministre est bien décidé à vacciner le cheptel des éleveurs malgré eux, s’asseyant avec mépris sur la position du groupe de concertation piloté par sa propre administration, l’avis de la FNGDS, et la demande de nombreux professionnels et coopératives.

La similitude de cette gestion gouvernementale avec celle de Grippe A, qui nous concerne autant comme citoyens, est frappante : derrière un discours alarmiste au sujet d’une pathologie bénigne, pointe une logique purement "économiste" et non sanitaire. Une désorganisation possible de la machine de production sert de prétexte à décréter une vaccination générale contre le H1N1, de même que l’entrave au commerce international d’animaux sert de prétexte à l’obligation de vacciner contre la FCO. Depuis le début nous
demandons le déclassement de la FCO de la liste des maladies réputées contagieuses (MRC) car elle n’est pas contagieuse. Dans les deux cas, le marché ouvert aux laboratoires est gigantesque, qui se retrouvent ainsi financés directement par l’Etat.

Nous récusons cette fausse sécurité sanitaire, doublée d’une pression administrative et sécuritaire draconienne, et nous exigeons toujours que cette vaccination contre la FCO soit facultative, et qu’on nous laisse enfin le choix du soin et de l’identification de nos animaux.

Mr. le Ministre, nous refusons de vous servir à déguiser un soutien économique aux laboratoires en impératif sanitaire postiche, qui fera une ponction inutile et scandaleuse dans le budget national à un moment où tant de secteurs et de citoyens sont dans de graves difficultés.

Non Mr Lemaire cette manne ne sera certainement pas distribuée dans l’intérêt des éleveurs, dont la plupart ne souhaitent pas reconduire la vaccination, et ces 98 millions d’euros seraient plus utiles ailleurs. Ce ne serait pour le contribuable, qu’un gaspillage de plus de l’argent public dont le gouvernement a la charge.
Nous rendons public, avec ce communiqué, le courrier adressé au Ministre début octobre par notre coordination pour l’appeler à beaucoup plus de sagesse et de rationalité. Il n’est pas trop tard, Mr le Ministre, pour corriger cette erreur flagrante.

Collectifs FCO contre l’obligation de vacciner

Contacts presse :
Antoine de Ruffray - 06 62 15 02 56
Thierry Machard - 06 32 40 87 44
www.collectif.org


Le gouvernement veut imposer la vaccination du bétail contre la FCO, maladie non transmissible à l’homme et contre laquelle les animaux développent une immunité naturelle. Coût de la campagne de vaccination : 98 millions d’euros de fonds publics (décidément, après la grippe A, l’industrie pharmaceutique est gâtée en ce moment !).
Les agriculteurs qui refusent sont menacés d’amendes importantes qui les pousseraient à la faillite, voire d’abattage des troupeaux ! Ils ont besoin de votre soutien de toute urgence car ces menaces pourraient être mises à exécution à partir du 1er janvier 2010.
La Coopérative Atanka s’engage à leur côté et vous invite à signer cette pétition, pour soutenir ces agriculteurs qui prennent de gros risques pour préserver une alimentation saine pour nous et nos enfants !
Qu’est-ce que la FCO ?
Petit cadeau de la mondialisation, la Fièvre Catarrhale Ovine (FCO) nous vient d’Afrique du Sud. Transmise par les moucherons, cette maladie virale n’affecte pas l’homme et ne présente aucun risque ni pour la population ni pour le consommateur (dixit le Ministère de l’Agriculture lui-même). Elle ne touche que les ruminants et particulièrement les ovins (moutons). Les animaux qui développent la maladie présentent différents symptômes pouvant aller jusqu’à la mort.
Pourquoi refuser la vaccination ?
Parce que ces vaccins contiennent des adjuvants très agressifs et allergisants tels que l’hydroxyde d’aluminium et les sels de mercure. Que l’immunité qu’ils confèrent n’est que de 6 à 12 mois et n’empêche pas la transmission de la maladie. Que leur efficacité est remise en cause par de nombreux vétérinaires et scientifiques. Que les animaux développent une immunité naturelle qui dure toute la vie.
Qui résiste ?
Un peu partout en France, des agriculteurs (bio notamment) refusent cette vaccination. Ils prennent de gros risques pour assurer la qualité de notre alimentation et de notre environnement. Organisés en collectifs départementaux, ils sont soutenus par des vétérinaires et des scientifiques, par la Confédération Paysanne et par la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique.
Quelle alternative proposent-ils ?
Réserver les campagnes nationales de vaccination aux maladies réellement dangereuses et pour lesquelles cette stratégie est utile et efficace. Utiliser cet argent (98 millions d’euros ! et dire que "les caisses sont vides"...) pour financer la recherche autour de l’immunité naturelle et des conditions d’élevage, alors que l’écrasante majorité des budgets de la recherche est aujourd’hui consacrée à une agriculture intensive et industrielle, utilisant massivement des intrants chimiques de toutes sortes.
Comment signer la pétition ?
"Je souhaite pouvoir choisir de consommer de la viande et du lait exempts de substances chimiques telles que les adjuvants à base d’hydroxyde d’aluminium et de sels de mercure. Je demande que les agriculteurs qui le souhaitent puissent ne pas vacciner leur bétail contre la FCO et choisir d’autres moyens de lutte contre cette maladie."
Utilisez le formulaire de signature de la pétition.
Vous pouvez consulter la liste des signatures confirmées.
- Les signatures seront envoyées aux agriculteurs concernés, à leurs collectifs et aux organisations qui les soutiennent.

Pourquoi la Coopérative Atanka s’engage-t-elle ?
La Coopérative Atanka commercialise des produits bio et paysans, elle regroupe des consommateurs qui refusent d’avaler n’importe quoi et des producteurs tournés vers l’avenir, qui inventent au jour le jour l’agriculture de demain. Pour survivre, ces producteurs doivent lutter contre le lobby de l’agro-business et ceux qui le servent. Pour les soutenir et donner à nos enfants la possibilité d’une autre agriculture et d’une autre alimentation, nous commercialisons leurs produits (ça tombe bien ils sont délicieux !) et soutenons leurs combats.

Pour en savoir plus :

 » GIE Zone Verte (collectif de vétérinaires) :www.giezoneverte.com
 » Coordination nationale des collectifs FCO contre l’obligation de vacciner : www.collectif.org
 » Groupement de défense des refuseurs aux obligations FCO : gdrofco.free.fr
 » Coopérative Atanka (produits bio & paysans) : www.atanka.com (et www.facebook.com/atanka)

signer la pétition


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 216 / 596097

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Europe  Suivre la vie du site France   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License