robin-woodard

Le milliard d’individus souffrant de la faim pourrait être franchi en 2009

De Pascal Farcy
samedi 20 décembre 2008 par anik

Alors que les chiffres de l’année 2007 ont été revus à la hausse en septembre par la FAO, les premières estimations de 2008 viennent d’être rendues publiques. Quarante millions de personnes supplémentaires ont rejoint les rangs des sous-alimentés cette année, portant le total des individus souffrant de la faim à 963 millions. Malgré la chute des prix alimentaires depuis le début 2008 (1), la FAO impute encore principalement cette nouvelle hausse à un niveau de prix historiquement élevé, tandis que le manque d’accès à la terre, au crédit et à l’emploi sont des facteurs aggravants.

D’autre part, la volonté de transférer le modèle agricole productiviste des pays riches, à l’ensemble de la planète, montre ses limites lorsque les prix des semences et des engrais augmentent. Or, depuis 2006, ces produits ont plus que doublé et les paysans pauvres n’arrivent plus à les financer aujourd’hui. En conséquence, quand la production céréalière des pays développés s’est développée d’au moins 10 % en 2008, celle des pays en voie de développement ne dépasserait pas une hausse de 1 %.

A l’aube de 2009, la situation n’a jamais été aussi mauvaise. La crise économique et financière actuelle a de fortes ’chances’ d’entraîner une augmentation du nombre des victimes de la faim et de la pauvreté. Le recul de la demande des pays développés menace les revenus tirés des exportations dans les pays en développement. De même, l’aide au développement pourrait être fortement impacté, les difficultés actuelles de la FAO à collecter des fonds l’illustrant bien.

Enfin, le recul des prix agricoles pourrait orienter à la baisse les surfaces dédiées aux cultures alimentaires en 2009, entraînant à court terme un nouveau rebond des prix de l’alimentation. Pour finir, le niveau des stocks actuels ne laisse quasiment aucune marge de manœuvre. Si après la seconde guerre mondiale, l’Europe disposait d’une réserve allant jusqu’à un an, en 2003 celle-ci était tombée à 133 jours pour atteindre aujourd’hui 40 jours.

Sept pays rassemblent, à eux seuls, 65 % de ces personnes qui ne mangent pas à leur faim : Inde, Chine, République démocratique du Congo, Bangladesh, Indonésie, Pakistan et Ethiopie. En Afrique subsaharienne, une personne sur trois (soit 236 millions en 2007) souffre de faim. Cette partie du monde possède la plus forte proportion de personnes sous-alimentées par rapport à la population totale, selon le rapport de la FAO.

En conséquence, tous les éléments semblent en place pour que 2009 voie le seuil symbolique du milliard d’individus ne mangeant pas à leur faim être "allègrement" franchi, une première…

Pascal Farcy

Source


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 213 / 614845

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Organisations mondiales, multinationales   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License