robin-woodard

Ce que la professionnalisation de la politique fait aux militants

Par Philippe Aldrin & Thierry Barboni
lundi 15 décembre 2008 par Pierre

Les permanents du PS ont subi au cours de la dernière décennie une normalisation de leur situation professionnelle imposée par les lois sur le financement de la vie politique. La réorganisation de leur travail s’est traduite par la dépolitisation progressive de leur activité et finalement par la bureaucratisation de leur « métier ». A partir d’une enquête à la fois ethnographique et archivistique sur le siège du PS, les auteurs montrent comment l’identité professionnelle des permanents socialistes est peu à peu devenue inconciliable à leur identité militante, faisant passer ceux-ci d’un rôle de militants professionnels à une position inconfortable de salariés encartés.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 322 / 618406

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Sociologiques  Suivre la vie du site Sciences humaines & sociales  Suivre la vie du site Société(s)   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License