robin-woodard

L’enfance comme catégorie socialement dominée

D’Infokiosque
dimanche 2 novembre 2008 par anik

Reflexions sociologiques sur le statut de l’enfant dans la société française actuelle.

Ce texte est issu d’une recherche sociologique réalisée dans un cadre universitaire. Il a été raccourci, les parties les plus « académiques » me semblant un peu lourdes... Le style peut paraître un peu « intello », je suis désolée mais je ne me sentais pas le courage de tout retaper... La première partie notamment, sur les bases théoriques, peut-être particulièrement pénible... J’ai hésité à l’enlever, mais je trouvais qu’utiliser des concepts sans les définir précisément était un peu limite... Par contre, elle peut à mon avis être zappée sans trop de problèmes (donc, ne vous forcez pas, passez directement au vif du sujet)... Dans ce style universitaire, il manque cruellement toute ma rage, tout le sens politique que cette question de l’enfance revêt pour moi... S’il vous plaît, en lisant essayez de vous l’imaginer...

feminista at no-log.org

Au commencement était S. Firestone ...

Cette recherche trouve sa source, son point de départ, son élément déclencheur, dans un livre. Dans un hasard finalement. Préoccupée par des questions sociologiques liées au genre, politiques liées au féminisme, je trouvais un vieil ouvrage intitulé La dialectique du sexe, dont l’auteure m’était parfaitement inconnue. Dans ce livre, un chapitre, intitulé « Pour l’abolition de l’enfance » déclencha – sans le savoir – le processus qui me mena ici. Au fil de ces pages, tout un ensemble d’éléments, de certitudes, de représentations sous-jacentes, qui m’avaient toujours semblé si familier, bien que douloureux, m’est soudain apparu comme éminemment problématique : pourquoi l’enfance ? pourquoi l’autorité ? et surtout, comment ?

Au commencement sûrement bien avant ça...

L’enfant heurtée par le monde des adultes, par ses rappels à l’ordre, par ses injonctions à la soumission. L’enfant «  rebelle », « violente », « insolente », « écorchée-vive », selon leurs mots à eux/elles, leurs mots d’adultes.
L’enfant réprimée, punie, renvoyée, frappée, jugée, méprisée.
L’enfant qui ne comprenait pas pourquoi d’autres pouvaient décider à sa place, qui ne voyait pas pourquoi leur obéir.
L’enfant que j’étais.
Celle que je suis encore, au fond. Mon moteur.
L’enfant que chacun-e a quelque part en lui/elle.
L’enfant que partout ce monde essaie d’étouffer, de contraindre, de dresser.

Sommaire :

- Bases théoriques et problématique
A. Tentative de définition des éléments théoriques
B. Questionnements et regard sur l’objet
C. Questions qui articulent cette recherche - En guise de méthodologie

- Partie 1 : La différenciation des catégories : un statut spécifique à l’enfance
I. Bref historique de l’émergence du statut spécifique de l’enfant
II. Monde de l’adulte – monde de l’enfant
III. Statut juridique de l’enfant

- Partie 2 : Rapports d’autorité entre enfants et adultes
I. Évolutions du rapport d’autorité
II. Conflits et manifestations de l’autorité de l’adulte
III. Dissymétries dans l’interaction verbale : « écoute un peu ce que les _ adultes te disent »
IV. Spécificités du rapport d’autorité

- Partie 3 : Mécanismes de légitimation et représentations de l’enfant
I. L’enfant dans le langage : les dissymétries sémantiques
II. Deux conceptions antagonistes de l’enfant : « sale petit démon » / « adorable chérubin »
III. Besoin de l’adulte et autorité
IV. La violence symbolique
V. La « naturalisation » de la catégorie enfance

- Éléments de conclusion : Apports et limites de la recherche, perspectives

lire la brochure

telecharger le PDF (650.1 ko)
L’enfance comme catégorie socialement dominée
44p.A5

la commander chez Les Farfadettes (Nancy)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 230 / 448019

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Sociologiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License