robin-woodard

Affrontements à londres contre la politique réactionnaire

mardi 16 novembre 2010 par anik

Les ultras conservateurs et autres réactionnaires britanniques du parti Tory ont étés jusqu’à oser demander aux étudiants jusqu’à des 8000 euros d’augmentation des frais d’inscription, ils veulent aussi maintenant obliger les chômeurs a marner un mois gratos par an pour dixit le Thatcher d’opérette qui gouverne actuellement les « réadapter au travail » un mix d’ultra Berlusconisme mâtiné de Sarkozysme, une politique faites de casses sociales aussi violentes que celles de la pseudo gauche de Tony Blair et celle de Thatcher dans les années 80

Une manif monstre a eue lieue ce soir et c’est du jamais vu depuis les soulèvements du summer of 1981 et les émeutes contre la poll tax le siège du parti conservateur a été investis et mis en pièce le représentant de la police et l’équivalent du chef de la Bac britannique a lui-même déclaré avoir été surpris par la colère de la jeunesse

On déplore des arrestation et des blessés graves parmi les manifestants

À voir aussi en anglais sur le site indymedia UK
ainsi que l’article (en français) : Riot in the UK
sur le siteArticle XI dont voici quelques extraits :
(...)

C’était mercredi à Londres, sur le trajet d’une manifestation contre le triplement des frais universitaires : des milliers de jeunes s’en sont pris au siège du Parti conservateur, l’investissant et procédant à de menues dégradations. Une action d’autant plus jubilatoire qu’elle a été assumée - en un texte publié hier - par une partie des organisateurs de la manif. Traduction.

Nous avons besoin d’unité

«  La manifestation nationale de mercredi organisée par le NCUS/UCU [2] qui a mobilisé 50 000 personnes a été une magnifique démonstration de force en réponse aux attaques sauvages des conservateurs et démocrates contre l’éducation. Les tories veulent opérer d’énormes coupes, introduire des droits d’inscription de 9 000 livres et des coupes dans l’EMA (système de financement des études N.d.T.). Ces attaques vont fermer les portes de l’éducation supérieure et de la formation continue à des générations de jeunes.

Durant la manifestation, plus de 5 000 étudiants ont montré leur détermination à défendre l’avenir de l’éducation en occupant le quartier général du parti conservateur et sa cour pendant plusieurs heures. L’humeur était à la gaieté, avec des slogans, des chants et des feux. Mais 32 personnes au moins sont maintenant arrêtées, et la police et les médias semblent sur le point de lancer une chasse aux sorcières condamnant des manifestants pacifiques présentés comme "criminels" et "violents".

On fait beaucoup d’histoires pour quelques vitres cassées durant la manifestation, mais les vrais vandales sont ceux qui mènent une guerre contre notre système éducatif.
Nous rejetons toute tentative de caractériser l’occupation de l’immeuble Millbank comme minoritaire, "extrémiste" ou non-représentative de notre mouvement.
Nous saluons le fait que des milliers d’étudiants ont voulu envoyer aux Tories le message que nous nous battrons pour gagner. Les occupations sont une longue tradition établie dans le mouvement étudiant, et devraient être défendues. C’est ce genre d’actions en France et en Grèce qui ont été une inspiration pour beaucoup d’ouvriers et d’étudiants en Grande-Bretagne, confrontés à une énorme attaque contre l’emploi, les prestations sociales, le logement et le secteur public.

Nous sommes aux côtés des manifestants, et de quiconque subit une répression à cause de la manifestation. »

Lire la totalité de l’article ainsi avec de nombreux liens y compris vers des images de la révolte.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 159 / 595217

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Europe  Suivre la vie du site Royaume-Uni   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License